[2017] Défiscalisation du travail et transfert de fiscalité

Objectif

Tableau récapitulatif de la position des candidats à l'élection présidentielle française de 2017 sur la révolution fiscale (défiscalisation du travail et transfert de fiscalité): Pour chaque candidat, nous donnons sur plusieurs critères clés, une évaluation codée de rouge (mauvais) à vert (bon) de ce que nous pensons de la position du candidat, étant donné nos objectifs. Bien sûr, la liste des candidats présentés sur cette page n'est pas définitive.

Notre but est d'abord de représenter au mieux la position des candidats, et ensuite de la juger en fonction des critères donnés. Si vous voyez une erreur ou une évaluation injuste, contactez-nous directement, avec les informations qui nous manquent.

Voyez les liens ci-dessous pour avoir une explication plus détaillée du programme fiscal de chaque candidat.

Critères d'évaluation

Nous recherchons des candidats qui:

  • Proposent un allègement de la fiscalité du travail: c'est le minimum qu'ils puissent faire, bien que cela soit loin d'être suffisant. Beaucoup de personnages politiques de droite et de gauche, se sont déjà prononcés sur un allègement de la fiscalité du travail.
  • Supportent la position de principe d'abolir, à terme, toute la fiscalité du travail. À ce jour, nous ne connaissons aucune personnalité qui propose une défiscalisation complète du travail.
  • Définissent la fiscalité du travail: il faut bien comprendre à quoi ils pensent lorsqu'ils parlent de la fiscalité du travail. Quantifient-ils l'ampleur de la fiscalité du travail? En milliards d'€, ou en pourcentage des prélèvements obligatoires, à combien estiment-ils la fiscalité du travail?
  • Fassent bénéficier les salariés de la défiscalisation du travail: la défiscalisation du travail ne doit pas se limiter à la réduction des charges patronales. Il doit y avoir une baisse correspondante des charges salariales afin que les salariés puissent bénéficier immédiatement et autant que les patrons.
  • Se prononcent sur un transfert de fiscalité, de la fiscalité du travail en une fiscalité organique. Il est simple de faire un discours populiste promettant une baisse de la fiscalité (du travail). Mais la fiscalité du travail est un poids si important des prélèvements obligatoires que seul un transfert de fiscalité ne saurait être viable à long terme.
  • Sont crédibles quand à leur volonté réelle de mettre en œuvre ce dont ils parlent: ont-ils depuis toujours un discours cohérent, qui va dans le même sens? Ayant été au pouvoir (en tant que conseillé municipal, maire, député, ministre, président), en ont-ils profité pour faire ce qu'ils peuvent, en cohérence avec leur programme actuel? Ont-ils de longue date tenu un discours cohérent, ou bien changent-ils de discours en fonction du vent politique?

Évaluation des candidats

Les informations données dans ce tableau sont au meilleur de nos connaissances. Contactez-nous s'il y a une erreur quelconque.

Mauvais Insuffisant Passable Bien: échelle d'évaluation.

Nathalie Arthaud Nicolas Sarkozy
Suivez le lien pour avoir des détails sur leur programme fiscal: Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France). Nicolas Sarkozy (Les Républicains).
Allègement de la fiscalité du travail ? ? ? ? ? ? ? ? 25~30 milliards
Définition de la fiscalité du travail ? ? ? ? ? ? ? ? Aucune
Position de principe d'abolir la fiscalité du travail ? ? ? ? ? ? ? ? Seulement au profit du patronat
Fait bénéficier les salariés de la défiscalisation du travail ? ? ? ? ? ? ? ? Seules les charges patronales sont diminuées.
Transfert de fiscalité au profit d'une fiscalité verte et organique ? ? ? ? ? ? ? ? Non. Baisses fiscales financées par la dette et réduction de dépense.
Crédibilité ? ? ? ? ? ? ? ? Aucune en matière écologique et sociale.

Voir aussi

Issues related to this page:

ProjectSummaryStatutPrioritéCatégorieDernière mis à jourAssigned to
2- FiscalitéSarkozy sur la fiscalité du travailactivenormaltask1 année 8 semaines